dimanche 12 février 2017


Pauline depuis si longtemps il aura fallu attendre le concert d’aujourd’hui ce sont les faits mais les images ne leur correspondent pas ainsi Pauline est perchée en haut d’un vélo sur le fond bleu orangé d’un ciel d’automne nulle part entre deux petites villes nous avons rendez-vous pour le concert du lendemain qui serait en réalité un bal paysan dans une salle des fêtes voilà que nous sommes à la soutenance d’habilitation à diriger des recherches de Joe la salle est comble et la soutenance interminable nous occupons un lit disposé le long des rangées de chaises ça parait étrange mais peut-être est-ce tout simplement la soutenance de Joe qui nous envahit pendant que nous nous reposons du monde

samedi 4 février 2017


ce n’est que porté par l’amour universel qu’il est possible d’accéder au frisson des pieds tout doucement dans l’eau froide sous le flanc on perçoit un grondement sourd comme l’écho d’une avalanche souterraine est-ce la réplique des soubresauts de l’histoire ou une profonde réaction à ce qui est en train de se passer

samedi 21 janvier 2017



à portée de main dort un mont qui est en fait le sommet on y accède par un chemin en pente douce derrière le lit de la rivière on remonte les premières traces de végétation qui va s’épaississant jusqu’en haut cette limite est préservée par une corniche qui constitue le point de passage le plus délicat l’intrusion brutale et mal intentionnée provoque la rétractation comme une huitre